Les Compagnies Communes en 6 points
<-- Next-->

Voici ce qui définit une ComCom, autrement dit une "Compagnie Commune"

(définie par la formule $t*d=v*c$, voir le point 5):

  • Point 1: C'est une société commerciale dont le capital est scindé en 2 parties: une Part Commune et une Part Privée;
  • Point 2: La proportion de la Part Commune est définie par la Propriété de Décentralisation (le d),
    • sachant que d est non nulle et inférieure ou égale à un ($0 < d <= 1$), et sachant que d n'est fixée (ou changée à partir de zéro) qu'une seule fois dans la vie de l'entreprise.
      • (autrement dit, le d d'une Compagnie Commune est immuable tandis que le d d'une Société Privée, qui vaut alors zéro, peut être changé en une valeur non nulle de sorte que la société devient Commune),
    • sinon, si d est égal à zero ou si d peut être modifiée plusieur fois, alors l'entreprise est une Société Privée et non une Compagnie Commune.
    • de fait, d à lui seul définit toute entreprise comme étant une Compagnie Commune ou une Société Privée, et d est immuable tout au long de la vie d'une compagnie commune;
  • Point 3: Chacun de ses actionnaires est soit un Actionnaire Commun, soit un Actionnaire Privé, en fonction de la portion de capital à laquelle appartiennent ses parts,
    • (de fait, un actionnaire ne peut pas être à la fois un Actionnaire Privé et Commun);
  • Point 4: Chacun de ses Actionnaires Communs possède un nombre d'actions égal entre eux, et est soit une personne soit une autre Compagnie Commune.
    • De fait, une Société Privée ne peut jamais être un Actionnaire Commun dans une Compagnie Commune, mais l'inverse est possible. Ceci établit la propriété asymmétrique des Compagnies Communes contre les Privées en général, pour protéger globalement le développement de la décentralisation dans le marché;
  • Point 5: Sa Valeur Projetée Totale (le t), définie comme la somme de toutes les actions, est toujours calculée telle que $t * d = v * c$, où
    • $$ t * d$ est la valeur de la portion commune du capital de la société, qui est égale à la somme de toutes les actions Communes de la société;
    • Quand cette équation est vérifiée, alors la répartition du capital de la société est considéré appliqué à la Valeur Totale Projetée t, de fait les 4 équations suivantes doivent être vérifiées:
      • $t * d = v * c$
      • $v = n * s$
      • $s = t / i$
      • $n = ( i * d ) / c$
    • et où
      • $i$est le nombre de TOUTES les actions émises par la société;
      • $t$est la Valeur Projetée Totale de la société, qui est égale à la somme de TOUTES ses actions;
      • $s$est le prix d'une action de la société, c'est une offre de vente, qui affecte directement le t et de fait toutes les autres valeurs [reflected] de la société;
      • $d$, $0 > d >= 1$, est la proportion d'actions dans la portion Commmune du capital de la société. d définit le degré de Décentralisation de la compagnie, c'est un facteur invariable dés lors que la société est une Compagnie Commune;
      • $c$est le nombre de TOUS les Actionnaires Communs de la société;
      • $v$est la valeur reflétée détenue par CHAQUE Actionnaire Commun;
      • $n$est le nombre d'actions détenues par CHAQUE Actionnaire Commun;
  • et Point 6: Un accord est établit avant à tout autre forme d'accord entre actionnaires, y compris des actionnaires potentiels, par lequel chacun des actionnaires accepte
    • que le nombre d'actions possédées par CHAQUE Actionnaire Commun est égal à n,
      • $n=(i*d)/c$;
    • qu'à l'arrivée de chaque nouveau Actionnaire Commun:
      • n est changé en $n*(c/(c+1))$ et s est changé en $s*((c+1)/c))$,
      • alors c est changé en $c+1$ et t est changé en $s*i$;
    • qu'au départ d'un Actionnaire Commun existant:
      • n est changé en $n* (c/(c-1))$ et s est changé en $s*((c-1)/c))$,
      • alors c est changé en $c-1$ et t est changé en $s*i$.
    • De sorte que le prix d'une action est toujours $s=(v*c)/(d*i)$ et que le nombre d'actions possédées par un Actionnaire Commun et $n=(i*d)/c$, où $t*d=v*c$ et $t=s*i$, tel que
en cas de: la valeur de la Part Commune La valeur détenue par un Actionnaire Commun Le prix d'une action Le nombre d'actions par Actionnaire Commun
Toujours: $t*d=v*c$ $v=s*n$ $s=t/i$ $n=(i*d)/c$
A l'entrée d'un Actionnaire Commun et immédiatement avant que $c+=1$: $t*d=v*(c+1)$ v est inchangé $s*=(c+1)/c$ ou bien $t+=v/d$ $n*=c/(c+1)$ ou bien $n-=(i*d)/(c*(c+1))$
Au départ d'un Actionnaire Commun et immédiatement avant que $c-=1$: $t*d=v*(c-1)$ v est inchangé $s*=c/(c-1)$ ou bien $t-=v/d$ $n*=(c-1)/c$ ou bien $n+=(i*d)/(c*(c-1))$

Voici un exemple illustrant ce qui arrive au v : la valeur détenue par CHAQUE Actionnaire Commun quand

  • c croit de zero;
  • $d=0.8$;
  • $i=500$;
  • et v est stable, bien que (ou exactement quand) le n (nombre d'actions détenues par CHAQUE Actionnaire Commun) est diminué
$c=$ nombre d'Actionnaires Communs $v=(t*d)/c=$ la valeur possédée par CHAQUE Actionnaire Commun $t=(v*c)/d=$ la valeur de la Compagnie Commune $t/i=$ la valeur d'une action $t*d=v*c=$ la valeur de la Part Commune $(i*d)/c=$ le nombre d'actions possédées par CHAQUE Actionnaire Commun $t*(1-d)=$ la valeur de la Part Privée
$0$ - $12.5=v/d$ $0.025=12.5/500$ $0$ - $12.5$
$(+=1)$ $(+=0)$ $(+=12.5=v/d)$ $$(+=0.025=v/(d*i))$ $(+=10=v)$ $(-=(i*d)/(c*c(c+1))$ $(+=2.5)$
$1$ $10$ $12.5$ $0.025=12.5/500$ $10$ $400= 0.8*i=(4/5)*i$ $2.5$
$2$ $10$ $25$ $0.05=25/500$ $20$ $200=0.4*i =(4/10)*i$ $5$
$3$ $10$ $37.5$ $0.075=37.5/500$ $30$ $133.333=0.266'*i=(4/15)*i$ $7.5$
$4$ $10$ $50$ $0.10=50/500$ $40$ $100=0.2*i =(4/20)*i$ $10$
$5$ $10$ $62.5$ $0.125=62.5/500$ $50$ $80=0.16*i=(4/25)*i$ $12.5$
Common company-Definition:

Lien pour mieux comprendre les Compagnies Communes

@bring back@

By MiellabyMiellaby, on 12 Nov 2007 00:47 history Tags:

comcomized-logo.png

~~Page's End!~~ Ignore ads by installing adblockplus.

Unless otherwise stated, the content of this page is licensed under Creative Commons Attribution-NonCommercial 3.0 License